Pommes, Eglise et jeux vidéo: cinq choses à savoir sur la Pologne

Varsovie – Voici cinq choses à savoir sur la Pologne, pays à l’histoire millénaire, aujourd’hui 7e puissance économique de l’Union européenne, qui vient de renouveler son parlement.

Economie pimpante

Affichant une croissance ininterrompue et spectaculaire depuis la chute du communisme en 1989, la Pologne la doit entre autres aux fonds de l’UE dont elle est membre depuis 2004.

Grand pays agricole, elle est premier producteur européen de volaille, de pommes, de cassis, ou encore de… champignons de Paris. Grâce à une main d’oeuvre bon marché, elle est un grand producteur d’électroménager et de meubles. Environ un tiers du transport international routier dans l’UE est assuré par ses camions.

Dans le domaine plus sophistiqué des jeux vidéo, les Polonais engrangent des succès planétaires avec des titres comme « The Witcher » ou « Dying Light ». La prochaine oeuvre du studio CD Projekt Red, « Cyberpunk 2077 », à venir en avril 2020, est déjà classée « jeu le plus désiré » par les joueurs du monde entier.

Eglise forte, mais moins qu’avant

Plus de 90% de Polonais se déclarent catholiques, et plus de 38% d’entre eux participent à la messe dominicale.

L’image de l’Eglise a cependant été affectée par des scandales de pédophilie et deux Polonais sur trois se disent opposés à son ingérence dans la vie politique. Mais une partie de l’épiscopat soutient la droite nationaliste au pouvoir, entre autres pour combattre ensemble « l’idéologie LGBT ».

Influente dans les campagnes, l’Eglise l’est moins dans les grandes villes, où le nombre des enfants envoyés au catéchisme diminue d’une année à l’autre (78% dans le primaire à Varsovie, 45% dans le secondaire).

Immigration sélective et massive

Si le parti conservateur Droit et Justice (PiS) au pouvoir a fermement rejeté les quotas de répartition de réfugiés proposés par l’UE en 2015-16, la Pologne, en manque de main d’oeuvre qualifiée, est devenue en 2017 la première destination de travailleurs migrants, notamment des Ukrainiens, dépassant les Etats-Unis, selon une étude de l’OCDE.

Présence juive

La Pologne a été longtemps terre d’accueil des Juifs, chassés d’Europe occidentale au Moyen-Age. Au XVIIIe siècle, le pays est surnommé « Paradisus Judaeorum », le paradis des Juifs. Après la disparition de la Pologne à la fin du XVIIIe siècle, leur population est victime de restrictions officielles et de pogroms.

Quand la Pologne retrouve l’indépendance en 1918, les Juifs représentent 10% de la population. La communauté doit affronter un antisémitisme croissant.

Pendant la Seconde guerre mondiale, trois millions de Juifs polonais sont exterminés lors de l’Holocauste, soit 90% de la communauté.

Après la guerre, quelques dizaines de milliers de Juifs émigrent, poussés notamment par une campagne antisémite du parti communiste en 1968.

Actuellement, la communauté juive en Pologne compte entre 8.000 et 12.000 membres.

Long mariage médaillé

La Pologne est probablement le seul pays au monde qui honore une longue vie conjugale avec une médaille présidentielle pour les couples mariés depuis 50 ans.

Lancée en 1960, la décoration est un héritage de l’époque communiste et reflète bien la mentalité de l’époque, mais quelques dizaines de milliers de médailles de ce type sont toujours délivrées chaque année, en dépit de l’évolution de la société vers le mode de vie occidental.

En 2017, quelque 190.000 couples polonais se sont mariés, alors que 65.000 divorces ont été prononcés.

Par Bernard Osser